Quelles sont les clés du succès en affaires ?

 

 

 

 

“La constance est la principale clé du succès”

Lorsque nous voyons quelqu’un réussir dans la vie, nous sommes toujours prompts à supposer qu’il possède un certain ingrédient secret pour réussir. Nous pensons qu’une personne populaire ou qui réussit serait moins gênée de parler aux autres de la porte d’entrée vers un succès similaire. La plupart des gens seraient pris par surprise lorsqu’ils viennent à savoir que la cohérence est la clé.

En général, lorsque nous commençons une entreprise, la plupart d’entre nous veulent des résultats presque immédiats. La vie n’est pas aussi simple. Bien que le mot succès puisse être l’un des mots les plus simples du vocabulaire anglais connu de l’homme – c’est l’une des choses les plus difficiles à atteindre dans la vie. La réponse à la réussite de la plupart des gens serait en effet la cohérence. Ils étaient cohérents avec les plans qu’ils avaient à l’esprit. La clé de leur succès était en effet assez simple, mais le processus ne l’était pas. en savoir plus sur les facteurs clés de succès

 

C’est un long chemin à parcourir

Lorsque nous arrivons enfin à savoir que nous devons être cohérents, nous réalisons que nous devons nous en tenir à la route jour après jour. Maintenant, la route va être longue et il n’y a pas d’autre chemin que le chemin droit. La route peut sembler interminable, mais il faut continuer à avancer même quand on n’a plus de jus. Lorsqu’un voyageur se perd dans le désert, il connaît le chemin du retour grâce aux empreintes du chameau qui s’est éloigné de lui, vers des terres plus vertes. Sur le chemin du retour, il devra faire face à plusieurs distractions sous la forme de mirages qui pourraient tenter de le tromper et de l’éloigner de son abri. Avant que le voyageur ne voie le visage d’un autre être humain, il verra plusieurs lacs remplis de l’eau potable la plus pure. Mais s’il cède aux premières tentations, il se perdra à jamais. La route du succès est similaire. Alors que le sujet doit continuer à aller de manière cohérente et il trouvera la clé.

Beaucoup de gens commencent le voyage vers le succès, quelques personnes sont cohérentes au début, une petite partie des gens le demeurent jusqu’à la fin. Si nous regardons les statistiques, seulement 3 personnes sur 10 finissent par réussir. Nous pouvons nous demander quelle est la raison de cette situation. Si nous plongeons dans le passé, avant les jours de gloire de la plupart des gens qui ont réussi, nous découvrons qu’ils se sont engagés à long terme vers un seul objectif. Pour cela, ils devaient répéter la même chose encore et encore.

 

Vous ne pouvez pas vous arrêter !

En tant que petit enfant, Mike Tyson a regardé son idole de toujours – le plus grand à avoir jamais honoré le ring de boxe, Muhammed Ali se faire battre à la loyale par Larry Holmes. Le jeune Tyson a pleuré toute la nuit, mais il s’est engagé à prendre sa revanche sur son idole et mentor. Jusqu’à l’âge de 21 ans, Tyson continue de s’entraîner jour et nuit et lorsqu’il a enfin la chance de se mesurer à l’ancien ennemi d’Ali, il lui met une raclée.

Il y a une citation célèbre de l’idole du jeune prodige qui se traduit par quelque chose de très simple et pourtant très complexe pour certaines personnes. Ali a cité qu’il détestait chaque jour et chaque minute d’entraînement. La seule chose qui le faisait tenir était le fait qu’il pourrait vivre le reste de sa vie comme un champion. Le régime alimentaire, les séances d’entraînement, les séances d’entraînement, tout était si répétitif, et pourtant il ne pouvait pas abandonner. Et cette idéologie se traduit par ” la constance est la clé ” en mots simples.

Imaginez ce qui aurait pu se passer si Mike Tyson avait baissé les bras et abandonné après un jour ou deux d’entraînement. Aurait-il battu son adversaire après toutes ces années et pris sa revanche sur son mentor ? La réponse est non. Nous pouvons faire de notre mieux pour prendre des raccourcis, mais où nous mèneront-ils ?

 

C’est vraiment à vous

En fin de compte, l’objectif est le nôtre, et pour qui travaillons-nous ? Pour nous-mêmes. Il n’y a personne pour nous juger pour nos actes, si ce n’est notre conscience, car personne d’autre ne profitera des fruits de nos actes lorsque nous franchirons enfin cet escalier de la réussite.

La plupart des gens se rapprochent tellement de leur objectif, puis l’épiphanie les frappe de plein fouet. Il y a toujours le sentiment d’obtenir moins que ce que nous méritons. Nous devrions nous efforcer de continuer à donner le meilleur de nous-mêmes, même dans ce genre de situations, car il n’y a personne à blâmer pour les anomalies. Avec des efforts constants, tout se mettra en place.